L'auto apprend et ... conduit
L'auto apprend et ... conduit
19/10/2015

Il est désormais clair, le défi parmi les colosses de l’auto et pas seulement, concerne les voitures à même de conduire toutes seules.

Les modernes Sedans sont équipées de systèmes sophistiqués de conduite “assistée” pour nous aider à ne pas commettre des erreurs (Cruise Control adaptatif pour “accrocher” l’auto qui nous précède, maintenir la distance de sécurité et freiner en cas de nécessité), reconnaître les obstacles, les panneaux di signalisation et marcher droit (grâce à de cameras spéciales, à même de reconnaître les lignes blanches).

Les voitures 2.0 devront toutefois faire de plus.

Google a été le pionnier en ce domaine et, à ce jour, il vante peut-être le projet le plus avancé et proche à la commercialisation (on parle de 2020). Les voitures « driveless » de Big G sont déjà «sur la route» en conditions réelles de circulation et accumulent de kilomètres et de l’expérience.

Mais la concurrence est nourrie et elle ne reste pas certainement à regarder.

Ford, grâce au système LIDAR (Light detection and ranging) est à même de proposer de voitures incapables de « marcher » sans contribution de la part de l’homme. Un faisceau de rayons lumineux de fréquences diverses est tiré dans l’environnement qui entoure le véhicule. De capteurs spéciaux analysent les « retours » de ces rayons (2 millions et demi de fois par seconde) et reconstruisent digitalement l’environnement : un computer à bord de l’auto analyse les données et prend les décisions.

Mercedes vient de présenter sa voiture “de conception” F 015 Luxury in Motion qui représente la vision de la maison de Stuttgart sur le futur de l’auto: une voiture à même de voyager en autonomie et en sécurité en transportant quatre passagers dans le plus grand confort et par la technologie la plus avancée (d’écrans à haute définition présents sur chaque panneau sont commandés par de systèmes tactiles et à même de reconnaître les mouvements de l’œil). « Nous avons en cours un plan pour faire le grand bond, celui qui nous est demandé pour passer de techniquement faisable à commercialement réalisable», c’est l’esprit de Dieter Zetsche, Président de Daimler AG et Directeur de Mercedes-Benz sur les développements futurs.

De bruits de couloir introduisent aussi Apple dans le match. Le projet autonome de la maison de Cupertino, connu comme “Titan”, pourrait voir le jour très tôt. Selon des indiscrétions, le géant californien aurait engagé une équipe de professionnels de l’industrie “automotive” et il serait en train d’évaluer la Concord Naval Weapons Station (ex base militaire à une cinquantaine de kilomètres de San Francisco) comme banc d’essai pour les nouvelles voitures. Il n’est pas encore clair si Apple vise à une véritable voiture (iCar) ou “seulement” à une technologie à vendre aux maisons automobiles (comme CarPlay, déjà en cours).

Dernières nouveautés chez Giuliano

TAG Cloud