Page Type
Reconstruire les pneumatiques

03/05/2013

Reconstruire les pneumatiques ?


Un pneumatique reconstruit est un pneumatique dont la bande de roulement usée a été remplacée par un matériau neuf aux caractéristiques identiques au matériau d'origine. La reconstruction est possible parce que la structure d'un pneumatique a une durée de vie utile beaucoup plus longue que celle de la bande de roulement. Cette opération est réglementée par de sévères normes techniques :
- ECE ONU 108 pour les voitures
- ECE ONU 109 pour les véhicules commerciaux
L'homologation des pneumatiques reconstruits, rentrant dans le champ d'application des normes susmentionnées, est obligatoire.

La reconstruction prévoit plusieurs phases :

Sélection préalable
Pour s'assurer de son aptitude à la reconstruction, chaque pneumatique est soumis un contrôle tactile/visuel effectué par un expert ainsi qu'à des contrôles effectués à l'aide d'instruments, entre autres de shearographie.

Grattage
Cette opération consiste à éliminer la bande de roulement résiduelle et à préparer la surface destinée à l'application de la bande de roulement neuve.

Inspection de la carcasse et réparation
Une fois le grattage terminé, l'on procède à une nouvelle inspection de la carcasse et aux éventuelles réparations.

Préparation de la surface
L'on procède à l'application d'une couche de caoutchouc liquide pour préparer la surface à l'application du nouveau matériau.

Application de la bande de roulement neuve
À travers une technique à chaud.
La carcasse est montée sur une machine rotative qui applique une nouvelle bande de caoutchouc cru sans dessin.

À travers une technique à froid.
Sur la couverture, l'on applique une bande de roulement pré-moulée et déjà vulcanisée. La bande de roulement est disponible comme bande ou en forme d'anneau fermé. Outre les bandes plates, sont également disponibles les bandes pourvues d' « ailettes » latérales pour en raccorder le profil à celui des flancs de la couverture.

Vulcanisation
À travers une technique à chaud.
Le pneumatique préparé avec un profil lisse est introduit dans une presse de vulcanisation dotée d'un moule avec le dessin à imprimer au pneumatique. La presse est dotée de dispositifs pour régler temps, température et pression interne. Au terme du temps nécessaire (variable en fonction des dimensions de la couverture et de l'épaisseur de la bande de roulement), l'air est évacué et le pneumatique peut être extrait du moule.

À travers une technique à froid.
Le pneumatique est monté sur une machine spécialement conçue pour l'application des enveloppes. Le pneumatique est mis sous vide afin d'extraire l‘air résiduel présent entre les enveloppes et il est ensuite préparé avec la bande de roulement pré-moulée. Ensuite, le pneumatique entre dans un autoclave pour être vulcanisé. La « cuisson » dure en moyenne 2,5 - 3,0 heures. La température est d'environ 110 °C.

Contrôle et finition
Une fois extrait de la presse de vulcanisation ou de l'autoclave, le pneumatique reconstruit est soumis à un contrôle final interne et externe, et il est contrôlé sous pression à l'aide de machines spécialement prévues à cet effet.
Pour finir, l'on effectue sa finition.

Reconstruire les pneumatiques est bénéfique pour l'environnement (par rapport à la production d'un pneumatique neuf, cette procédure de recyclage permet d'économiser 70 % d'énergie et de ralentir le flux d'élimination des pneumatiques usés) et bénéfique également pour le portefeuille. Alors pourquoi ne pas opter pour la reconstruction ?